Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor Isil
Pserh
avatar

Messages : 9

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): Deux dagues ainsi qu'un arc avec des flèches
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois... [LIBRE]   Lun 28 Nov - 0:57

Le soleil se couchait paisiblement derrière les montagnes. La lumière se laissa alors peu à peu submerger par les Ténèbres et bientôt les derniers lueurs du jours disparurent au delà de l'horizon. Les couleurs chatoyantes qui avaient jusqu'à lors peint le ciel s'assombrissent et laissèrent alors de l'encre submergé la voûte céleste. Bientôt, d'innombrables éclats brillèrent de mille feux au dessus des hommes. Et en cette délicieuse nuit, la Lune se leva parmi les étoiles et veilla sur les mortels.

Aliénor n'avait pas perdu une seule seconde de ce spectacle qui se produit tout les soirs depuis la nuit des temps. Et la Louve savait, le jour où cela cessera, Amarethys aura périt. Mais d'ici là, la jeune femme n'arrêtera jamais ce petit rituel : admirer le couché de soleil et louer le joyaux lunaire le plus magnifique qu'il soit. Il fallait si peu pour émerveiller ce bout de femme aux airs de petit louveteau sortant tout juste de sa tanière. Le froid caressait la peu laiteuse d'Aliénor tandis qu'une brise jouait avec sa cape qui claqua au vent. La jeune femme frissonna et d'un geste gracieux, se remit sur pieds. Elle aurait bien voulut rester encore un peu, sur l'herbe tendre, à regarder le ciel étoilé. Mais la nuit était bien entamée et elle devait à présent trouver un endroit pour dormir et se réchauffer. Alors, telle comme une ombre parmi les Ténèbres, elle s'engouffra dans la forêt, sous le regard protecteur de la lune.

Elle était attentive aux moindre sons, aux moindre geste suspects. Les êtres qui rôdent dans cette forêt en plein milieu de la nuit sont peu fréquentable : animales sauvages, bandits, ... Aliénor tentait alors de faire le moindre bruit ; elle avançait d'une démarche féline et sa cape noire mouchetée de bleue effleurait à peine la terre, laissant échapper un bruit de froissement se perdre dans la pénombre. La jeune femme avait un air sauvage, voulant faire un avec la nature, avec les ombres... La discrétion, c'était son maître mot. Ne jamais se faire repérer, se méfier de tout, ainsi étaient ses intentions qui l'ont nourris depuis le massacre qui entraînera son père et sa mère. D'ailleurs, demain elle repartira pour Edinn, afin de revoir Théodren, son père adoptif, et les siens. Peut-être qu'elle croisera la route d'un habitant de ce village caché dans le versant nord de la Vallée ?

Aliénor trouva enfin un endroit tranquille pour passer la nuit. Les Ténèbres régnaient et seul les lueurs de la Lune perçaient l'obscurité. Les arbres avaient des airs imposants et effrayants avec leurs bras décharnés. Bien, ce n'était surement pas ça qui allaient déranger la Louve et aussitôt, elle ramassa du bois sec pour le feu. Elle installa ses affaires dans un coin et s'assit en face du tas de branches qu'elle avait déposé après sa cueillette. Elle fouilla ensuite son sac pour en sortir deux pierres. Des silex, sans aucun doute. Et c'est grâce à ces objets qu'elle put donner naissance à une braise qu'elle nourrit aussitôt avec du bois. Et telle comme une mère, elle veilla sur cet être nommé " Feu " qui allait être encore sa seule compagnie pour ce soir...

... Ou peut-être pas, qui sait ?

Fixant d'un air rêveur les flammes dansantes, Aliénor ne put s'empêcher de laisser échapper un chant d'une voix aussi douce qu'un zéphyr :

- Dans un monde si lointain
A la tombée du jour
Un petit enfant est né et a été élevé
Au fin fond d'une forêt dans un endroit caché
Sa mère n'a jamais vu son visage

D'anciens esprits de la forêt
L'ont fait roi des elfes et des arbres
C'était le seul être humain
Qui vivait en harmonie
En parfaite harmonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois... [LIBRE]   Jeu 31 Mai - 22:36

Cette fois il n'y avait plus de second choix, ce malfrat avait bien trop d'avance pour pouvoir le rattraper sans la vue. Elle avait beau prêter l'oreille et invoquer toutes les odeurs environnantes, le bruit de sa course effrénée la rendait sourde... les indices venaient bien trop tard pour être efficaces.
La jeune femme se rendait à l'évidence, sans la vue elle allait perdre cette bataille.
En un bon elle pris forme animal. Les bruits de pas doublèrent de fréquence, le son du velours claquant dans l'air se tue et l'halètement devint guttural... La métamorphose était complète.

La louve courait à en perdre halène. De son museau humide elle senti enfin la fraiche odeur du sang sur une jeune fougère. Puis, de ses yeux clairs elle aperçue furtivement une trace de pas dans la boue du sentier. Il n'étaient plus très loin.

Soudain, une voix familière lui fit perdre allure. Aliénor chantait non loin de là. Comprenant le danger dans le quelle sa camarade se trouvait, elle reprit de plus belle. Son cœur battait la chamade tandis que ses pattes ne suivaient le rythme qu'avec difficulté.

Quelques secondes plus tard elle aperçue enfin la lueur libératrice du feu de bois qui disparu presque instantanément... L'homme avait utilisé son dont, elle ne devait plus tarder.
Arrivée à quelques mètre, elle vit l'ombre du monstre penchée sur la jeune femme encore assise face aux cendres.
Dans un dernière effort elle sauta dans le dos du Taslyn et planta ses crocs dans son biceps gauche.

Goute un peu à mes crocs sale traitre et dis moi si tu peux encore t'envoler après ça...

Attrapant l'animal par la crinière il l'envoya valser à quelques mètres. Sans hésiter, Jahëll réapparut tout en se relevant. Autour d'elle la forêt disparu en une fraction de seconde tandis que les sons se multiplièrent. Son nez quant à lui, lui murmura que l'homme était gravement blessé. Son coup de dent avait été efficace.
Stable sur ses deux jambes, elle reprenait son souffle en silence tout en sortant calmement ses deux sabres.

- Tu es fait comme un rat Grégor! Tu as le choix, c'est la mort ou la prison!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenons-nous dans les bois... [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amaréthys - L'héritage du Chomor :: ¤ La grande forêt ¤ :: Entre les arbres-
Sauter vers: