Partagez | 
 

 Retrouvailles en terrain connu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Retrouvailles en terrain connu   Mer 14 Sep - 18:07

Dans la grande rue, les lampes à huile luttaient contre le blizzard nocturne, projetant les ombres des quelques passants sur les murs des maisons à colombage. Le jaune ocré des flammèches et le noir profond de la nuit semblaient prendre part à un ballet muet et tragique, valsant ensemble sans jamais se confondre. C'est au beau milieu de cette chorégraphie incessante, qu'entra en scène un nouveau protagoniste. Ce nouveau personnage, bucher invisible consumé par un feu d'un mauve lugubre laissa bientôt place à une jeune femme enveloppée dans un épais velours. De ce sombre manteau ne se laissait voir que ses doigts fins et le bout de son nez encadré par quelques mèches dorées.

Rajustant son capuchon, la jeune femme s'engagea dans une ruelle étroite et malle éclairée donnant sur la grande rue. Elle marchait calmement, frôlant de ses doigts fins la pierre fraiche et rugueuse des bâtiments. Après quelques mètres, elle sentit au contacte de sa peau, la texture lisse d'un vieux bois verni, mêlé à la sensation tranchante du métal. Laissant échapper un petit sourire, la jeune femme saisi le bouton de la lourde porte et lui fit faire un quart de tour. Le froid du métal irritait légèrement son épiderme tandis qu'elle faisait tourner la porte sur ses gonds. Passant le pas de la porte, elle se laissa envouter par l'ambiance inaliénable de l'établissement. A l'intérieure, l'air était épais, la chaleur ambiante faisait ressurgir de fortes odeurs de tabac et les vapeurs fruitées d'un vin longuement vieilli.

A sa droite, elle entendit tout d'abord la dispute amicale de deux pêcheurs enivrés par une boisson aux odeurs de bière de mauvais goût. Puis, elle perçut la démarche lourde et cadencée de la serveuse, une femme chaleureuse humant la sueur et le nourrisson.
Lorsque la nouvelle venue referma la porte sur elle, la serveuse se retourna pour l'accueillir:

« Bonjour Jahëll! » Dit la cinquantenaire en s'avançant vers elle, « ça faisait longtemps qu'on ne t'avait vue dans le coin. Tes amies te rejoignent? La table sous la fenêtre est libre, va t'installer! J'arrive! »

« Merci » répliqua Jahëll en laissant échapper un sourire.

Camélia n 'avait donc pas changé, se dit elle, elle posait toujours tout un tas de question sans jamais lui laisser le temps de répondre, comme si elle était sans cesse pressée.

Se dirigeant de mémoire et évitant les gens tant bien que mal dans se brouhaha de chaises raclant le parquet, de chansons à boire et de conversations, elle arriva enfin à sa table. Assise contre le mur sur un banc de chêne grinçant, Jahëll attendit patiemment l'arrivée de ses deux comparses, en écoutant avec intérêt la discutions animée entre quatre soldats installés derrière elle.

Ce ne fut qu'après quelques minutes que la porte de la taverne se rouvrit en grinçant pour laisser entrer une personne portant un vêtement au tintement distinctif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Mer 14 Sep - 20:41

Du haut de son monticule de neige, Seilann observa la cité. Toutes les lanternes dansaient comme des lucioles sur la mer dans laquelle leur lumière se reflétait. De chaque cheminée s’échappait un fil de fumée et cela avait formé un petit nuage grisâtre au dessus de Dornelanth. Et si l’Onara n’entendait pas le clapotis des vagues, elle sentait bien l’embrun.

- C’est vraiment beau, je ne quitterais cet endroit pour rien au monde… murmura-t-elle avec le vent.

Seilann venait de quitter Edinn et devait rejoindre ses amies Leih et Jahëll à la taverne. Personne ne se souvenait de qui venait cette idée mais elles avaient pour projet de passer une agréable soirée à se remémorer leurs souvenirs communs. La guerrière savait très bien qu’elle boirait quelques bières pour accompagner sa côte de bison rôtie, son plat préféré. Elle savait aussi que Leih était plus raffinée et préférait les bons vins et les mets délicats. Ces pensées la firent sourire, mais elle ne devait pas être en retard ! Alors Seilann décrocha son bouclier rond et le jeta aux pieds du monticule. Grâce à quelques pas d’élan, elle sauta sur sa « luge » et glissa sur le flanc de la montagne en essayant de garder l’équilibre. La jeune femme se déplaçait souvent ainsi et il lui était souvent arrivé de plonger tête la première dans la neige…

Arrivée en bas de la pente, elle freina brusquement mais se rattrapa à temps. L’Onara replaça son bouclier dans son dos puis avança jusqu’à la porte Est de Dornelanth. Les gardes lui firent un bref signe de tête quand elle passa entre eux et éclatèrent de rire lorsqu’au moment de passer sous l’arche de pierre, un tas de neige chutant d’un toit s’écrasa sur elle. Seilann leur lança un regard noir et tâcha d’essorer ses cheveux.

Pourquoi ce genre de malchance n’arrive qu’à moi ?! Je viens de descendre la montagne sans me tremper et voilà que ça n’a servi à rien !

Le chemin jusqu’à la taverne fut rapide, Seilann avait souvent arpenté la cité bien qu’elle n’y soit pas bien vue. Elle retrouva sa bonne humeur quand elle arriva devant la lourde porte de bois qu’elle poussa sans difficulté. Tout de suite, la serveuse l’apostropha mais l’Onara ne lui laissa pas le temps de parler. D’une voix forte, elle lui lança :

- Oui je nettoierai l’eau. Oui je retrouve mes amies. Oui je t’attends.

Camélia était une des rares personnes à apprécier le trio que formaient Leih, Jahëll et Seilann, mais la serveuse ne détestait personne…
Seilann repéra Jahëll dans la salle et alla s’asseoir en face d’elle. Cela ne l’étonna pas de la trouver déjà la. Elle était très ponctuelle et étant espionne, elle devait prévoir ses coups à l’avance…

- Bonsoir Jahëll. Comment vas-tu ?

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Sam 17 Sep - 15:06

Leïh était à deux doigts de s'assoupir. Sa tête était appuyée contre un minuscule coussin de soie rouge qu'elle avait coincé contre la porte de sa voiture. Le véhicule brinquebalait sans cesse et son visage rencontrait souvent la paroi froide et dure de la vitre. Les chevaux de traie qui la conduisaient à Dornelanth allaient lentement dans la neige épaisse qui leur arrivait aux chevilles, le cocher faisait souvent claquer son fouet dans la crainte que Leïh se courrouce à leur lenteur. Pourtant, elle détestait ce son. Chaque fois, il la faisait sursauter et elle songeait que ce n'était pas une façon de demander à un animal d'avancer plus vite. Elle fronçait alors les sourcils et soupirait.
La journée avait été fatigante, elle n'avait cessé de traverser Edinn de long en large. Mais la satisfaction du travail accompli était réconfortante, et l'idée de retrouver Jahëll et Seilann également. Un petit sourire se dessina sur son visage alors qu'elle fermait les yeux pour s'évader un instant, oubliant les secousses qui lui donnaient presque mal au cœur.
Soudain, elle entendit le bruit des sabots sur les pavés et sentit que la route était devenue bien plus plate et calme. Elle ouvrit les yeux et passa sa manche sur la vitre pour effacer la buée. Elle aperçu alors les murs de Dornelanth qui se dressaient quelques dizaines de mètres devant elle, les lumières de la ville qui scintillaient ici et là et les silhouettes des gardes qui faisaient leur ronde.
La Lune était ronde et bleuâtre, les étoiles semblaient disparaître et réapparaître dans le ciel violet que tâchaient quelques nuages. Ses yeux fatigués se posèrent sur le magnifique étendard qui ondulait mollement au sommet de Dornelanth. Leïh contempla un moment le spectacle sans rien dire, puis reposa le coussin sur la banquette, se redressa, arrangea légèrement sa coiffure et tenta désespérément de défroisser sa robe. Elle se frotta les yeux délicatement et prit son manteau de soie qu'elle avait posé à côté d'elle, là où ses accompagnateurs étaient sensés s'asseoir. Sauf que ce soir, Leïh n'avait pas d'accompagnateur. Elle garda le vêtement sur ses genoux, prête à s'emmitoufler dedans dès que le froid mordrait son visage.

Quand Gustave tira sur les rennes, les deux chevaux ralentirent en hennissant. La Taslyn entendit le vieil homme descendre de son petit siège de bois inconfortable, marcher vers l'arrière de la voiture en faisant claquer ses talonnettes sur les pavés et elle le vit ouvrir la porte avec toute la classe dont il avait toujours fait preuve. Gustave était un homme grand et fin qui ne supportait aucune couleur que le noir, celle que son travail imposait, et portait une superbe moustache grise. Longtemps, Leïh s'était demandée s'il n'était pas muet, sans oser demander à qui que ce soit.
La jeune femme posa une botte sur le marchepied et sortit lentement en plaçant son étoffe sur ses épaules. Un petit frisson parcouru son échine. Elle remercia Gustave d'un signe de tête et d'un joli sourire et lui demanda de partir avant que les quelques habitants qui traînaient encore à cette heure ne viennent l'importuner.
L'ambassadrice fit quelques pas et se retrouva face à une large porte de bois ferrée au dessus de laquelle pendait une sympathique enseigne. Sur les côtés dansaient les flammes de deux torches qui faisaient peu à peu fondre la neige s'accumulant sur le toit.
Depuis sa plus tendre enfance, Leïh s'était montrée très contemplative et avait toujours pu rester des heures à regarder quelque chose qui lui plaisait. L'entrée d'une taverne où elle savait qu'elle retrouverait deux de ses meilleurs amies, par exemple… Elle posa sa main gantée sur le bois et poussa très lentement la porte, qui, bien sur, grinça. Sentant que tous les regards étaient déjà posés sur elle, elle s'empressa de terminer son geste et rentra en regardant droit devant elle.



Ah, Camélia était aux cuisines, ou occupée avec d'autres clients… Bref, pas là. Cela arracha un léger rire à Leïh.


** Quelle entrée fracassante ! ** songea-t-elle.

La Taslyn n'eut plus qu'à se laisser guider par les deux rires clairs, joyeux et surtout familiers qui parvenaient à ses oreilles.


- Me voilà !


Dernière édition par Leïh Sinn Kyn'Havren le Jeu 27 Oct - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Dim 18 Sep - 22:39

"Bonsoir Jahëll. Comment vas-tu?"

À peine Seilann eut prononcé ces mots que Jahëll lui saisit la main gauche. Sa main était fraiche et asséchée par le vent froid et aride de l'hiver mais gardait sa finesse presque elfique.

"Seilann! Je suis si contente de te voir!" annonça la Pserh avec un sourire enthousiaste.

Ses yeux sans expression semblant fixer le vide, elle poursuivit:

"Je me faisais tellement de soucis pour toi depuis la semaine dernière. À Dornelanth tout le monde ne fait que parler du convoi de bucherons pris dans une embuscade sur le flan sud. J'ai entendu dire que tu avais perdu des hommes."

Après que Seilann l'ait rassurée, la porte de la taverne s'entre-ouvrit bruyamment, laissant entrer un courant d'air frais, rapidement happé par l'atmosphère surchauffé de la salle. Cette brise avait emporté avec elle une claire fragrance printanière, aux délicats arômes de fleurs et de cannelle. Jahëll connaissait cette effluve par cœur... En effet, tandis que Seilann la plus aventureuse, humait le cuire et l’essence de pin, Leïh, plus délicate et plus coquette, était toujours entourée d'un bouquet exotique et ensoleillé.

"Oh! Mais voilà Madame l'ambassadrice", déclara Jahëll d'une voix snobinarde caricaturée. Laissant éclater sa joie, elle fit résonner son rire clair et presque enfantin.

Au même moment, un groupe de bucherons ivres entamèrent une chanson aux paroles suggestives, rythmée par les chopines s'entre-choquant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Mar 20 Sep - 20:20

Seilann souriait largement sachant pertinemment que Jahëll ne pouvait la voir. Mais elle savait que la Pserh pouvait percevoir ses émotions malgré son handicape, sa main sur la sienne en témoignait…

Les mots de la jeune aveugle lui remémorèrent de douloureux souvenirs. Effectivement, son groupe de guerriers avaient été pris par surprise et quatre hommes étaient tombés. Deux malchanceux bûcherons, un Taslyn et un Pserh. Ayant des pouvoirs offensifs, ils étaient toujours les premiers attaqués. Ces deux là avaient été recrutés spécialement pour cette mission et Seilann ne se souvenait plus de leurs prénoms mais ses pensées les accompagnaient où qu’ils soient maintenant. Dissimulant son malaise au mieux, elle répondit calmement à son amie :

- Paix à leurs âmes … Pour ma part je m’en suis bien sortie : à peine quelques égratignures !

Quelques égratignures ou plutôt une belle entaille à l’épaule qui lui avait valu quelques jours de convalescence. Enfouie sous des couvertures, un imposant bandage à changer régulièrement, c’était ainsi qu’elle avait passé ces derniers jours. Désormais, sa blessure était pleinement guérie sinon elle ne serait peut être pas autorisée sa cabriole tout à l’heure…

La porte de la taverne s’ouvrit alors, permettant une heureuse diversion. Une élégante jeune femme à la longue chevelure de jais fit son entrée. Lorsque Jahëll prit un accent bourgeois, Seilann joignit son rire au sien et fit de grands gestes en direction de Leih pour l’inviter. A ce moment, la table voisine se mit à chanter bruyamment. Afin de s’éloigner du terrible boucan, Seilann se redressa, dévoilant son siège trempé de neige, et commença à tirer la table à l’écart. Les pieds de bois grincèrent sur les dalles mais personne ne l’entendit tellement les bûcherons s’égosillaient. L’Onara appela Jahëll pour qu’elle la rejoigne et bientôt les trois amies étaient attablées.

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Dim 25 Sep - 15:30

D'une démarche pressante, Leïh traversa la taverne pour atteindre la table de ses amies. Elle tenta de ne pas prêter attention aux yeux qui se posaient sur elle tour à tour... La jeune Taslyn sourit à la plaisanterie de Jahëll mais sentit son ego légèrement atteint. En même temps, il n'y a que la vérité qui blesse... Un petit rire cristallin parvint à passer la barrière de ses lèvres mais fut noyé dans le flot de paroles incessantes du voisinage. Seilann se leva d'ailleurs pour reculer la table dont le grincement lacéra les tympans de l'Ambassadrice après lui avoir fait signe de les rejoindre. Toutes deux étaient déjà perdues dans des fous rires qui laissaient entrevoir une bonne ambiance pour cette soirée. Leïh s'assit donc à leurs côtés en prenant garde à ne pas froisser sa robe, craignant par ailleurs que ce geste soit remarqué par ses compagnes. Du coin de l'oeil, elle aperçu Camélia qui passait dans l'allée : elle en profita pour lui faire signe. La serveuse s'approcha avec un grand sourire aux lèvres et la salua de sa voix puissante. Leïh lui souffla un discret "Comme d'habitude, s'il te plaît" de façon à ne pas être obligée de prononcer le nom de cette noble boisson qu'était le nectar et qui lui attirait souvent les sympathiques moqueries de Jahëll et Seilann.
Attendant un peu que les chanteurs d'à côté se calment pour reprendre leur souffle, elle lança un sujet de conversation :


- Alors les filles ! Dîtes-moi que vous avez quelque chose d'amusant à me raconter, j'en ai bien besoin après cette journée harassante !

La jeune Taslyn savait qu'elle pouvait compter sur ses deux amies pour la faire rire, ce qu'elle faisait rarement dans la journée...


[HRP : je suis désolée, c'est vraiment court, mais je n'avais pas beaucoup d'idées... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Ven 30 Sep - 20:04

Une fois que Jahëll eut rapproché sa chaise de la table, elle appela la serveuse tout en la cherchant de la main.Camélia se rapprocha alors de Jahëll, un plateau d’assiettes vides posé en équilibre sur sa main droite. Les odeurs d'un succulent potage au potiron vinrent alors chatouiller les narines de la jeune femme. La Pserh posa alors sa paume sur l'avant-bras gauche de la serveuse et lui demanda de sa voix la plus engageante:

"Je prendrais volontiers un grand bol de ton potage Camélia. Si tu pouvais aussi nous apporter une demi miche de pain avec ceci..."

"Biensur ma belle, je t'apporte ça tout de suite"

Se tournant vers Seilann, la serveuse demanda:

"Et toi ma grande, qu'est ce qui te ferait plaisir ce soir?"

À ces mots, Jahëll sourit légèrement: Les trois jeunes femmes ne grandirait donc jamais à ses yeux? Elle leur parlait toujours comme si elles avaient 10 ans.

Lorsqu'elle fut partie, Leïh lança la conversation.
À cela, l'aveugle répondit:

"On ne peut pas vraiment dire que ma journée ait été des plus gais non plus... J'ai passé ma journée entre le cartier ouest et la prison des neufs enfers. D’ailleurs, j'y ai entendu de curieuses rumeurs cette après-midi..."

Se penchant légèrement vers ses camarades, elle baissa la voix pour ne pas être entendu des badauds un peu trop fouineurs:

"Il paraitrait qu'un prisonnier s'est échappé hier soir... Si j'ai bien entendu, il ferait parti de ta tribus Seilann. Certains disent qu'il est particulièrement dangereux, cependant je me méfie de ce que disent les gardiens, ils aiment raconter des histoires. Je pense aller prospecter là-dessus demain car le fait que cette affaire soit tue par le gouverneur me préoccupe. D'ordinaire, ils se font une joie de clamer les évasions sur les toits pour effrayer la population et lui faire oublier ses autres soucis. Q'en pensez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Sam 15 Oct - 12:50

Une fois que les quatre représentantes furent installées. Camélia prit leur commande – Seilann choisi évidemment une cuisse de bison rôtie – Leïh engagea la conversation. Son ton plaintif ne surpri pas la guerrière qui ne comprenait pas comment on pouvait passer sa journée à rédiger des accords, faire des plaidoyers et autres épreuves administratives alors que la vallée était un grand terrain de jeu. Mais Leïh était douée pour parler et Seilann pour se battre, aussi exerçaient-elles différemment.

Jahëll leur annonça la fuite d’un prisonnier de la mythique Prison des Neuf Enfers. Seilann qui se fichait des tensions entre Héritiers et citadins comme de son premier sabre tant que les bûcherons faisaient appel à ses services de mercenaires, ne réagit pas tout de suite. Ce fut lorsque son amie Pserh révéla qu’il était Onara qu’elle s’exclama :

- Si tu l’attrapes Jahëll j’aurai grandement plaisir à lui parler ! A force de faire n’importe quoi ces abrutis vont rompre la maigre entente entre nos deux communautés … et au revoir le blé… ajouta-elle plus calmement

Effectivement quand il s’agissait d’hommes à elle et qu’elle devenait responsable, cela changeait la donne.

- Laissez-moi réfléchir … Qui y-avait-il en Prison dernièrement ? Mon cousin, le jeune homme qui a été pris en train de voler et un couple il me semble … Je doute que ce soit la gamin, il était terrifié en entrant dans sa cellule et je n’imagine guère mon cousin échafauder quelque plan que ce soit … Pour ce qui est des deux autres, je compte sur toi Jahëll. Et toi aussi Leïh, ce désordre aura besoin de ta diplomatie pour être arrangé.

Ce genre d’évènements arrivait malheureusement une fois par mois. Il arrivait que Jahëll « s’occupe » assez rapidement du problème avant que les rumeurs ne s’ébruitent et d’autres fois, Leïh devait entrer en scène. Devant une assemblée d’une dizaine de citadins, elle était tenue de les convaincre que l’incident serait vite réglé, que cela ne se produirait plus … Finalement, elles étaient rarement tranquilles. Seilann non plus d’ailleurs : depuis que Dornelanth avait passé un accord commercial avec une grand cité de l’autre côté de l’océan, les bois précieux de la vallée étaient de plus en plus demandés. Ce à tel point que l’Onara se demandait parfois s’il y aurait suffisamment d’arbres pour les prochaines années.

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Jeu 27 Oct - 18:55

"Il paraitrait qu'un prisonnier s'est échappé hier soir"... Ces mots firent tressaillir Leïh Sinn qui feignit de se redresser dignement sur sa chaise pour déguiser son frisson. Elle jeta un œil aux visages de ses amies pour en cerner l'opinion sur cette mauvaise nouvelle puis plongea le regard dans sa boisson. Seilann fit le bilan des détenus : en tant que cheftaine des mercenaires, l'Onara connaissait bien ce coin de la ville, et y passait du temps... Jahëll aussi d'ailleurs. A dire vrai, seule Leïh Sinn n'y allait que rarement. Pourtant, la jeune Ambassadrice savait qu'elle serait sollicitée : c'était souvent le cas puisqu'elle n'avait pas son pareil pour rassurer les habitants de la ville de sa douce voix convaincante... La prison avait beau être sécurisée au maximum, les détenus trouvaient toujours une façon de s'échapper et ce genre d'accident arrivait régulièrement. Les trois jeunes femmes devaient alors se dépêcher d'entrer en action pour les ramener au pénitencier, démentir les rumeurs, s'assurer que "cela ne se reproduira pas"... Encore une fois, elles auraient du pain sur la planche.

- Je crois qu'il est réellement nécessaire de renforcer la sécurité à la prison, ce n'est pas normal que ce genre de chose arrive si souvent... Leïh Sinn avait une pointe de sévérité dans la voix mais elle semblait également troublée. Elle n'avait pas quitté sa coupe de nectar des yeux : sa tendre couleur pêche mêlée en un délicat dégradé à un rose framboise vif lui plaisait : rien qu'au regard, cette boisson était délicieuse... Le petit bâton de vanille qui trempait dedans rendait l'ensemble agréablement exotique. Mais où trouvaient-ils de la vanille, ici ?..
Je sais que les finances ne vont pas fort mais s'il faut engager plus de gardiens ou refaire... Je ne sais pas, les portes par exemple, il faudra bien que l'on se serre un peu la ceinture ! reprit-elle pour ne pas s'arrêter sur une plainte... Leïh se plaignait souvent.

Sur-ce, Camélia apporta la commande et la posa sur leur table.


- Voilà les filles, bon appétit ! cria-t-elle presque dans les oreilles du trio. Eh bah, qu'est-ce que vous avez à chuchoter comme ça, encore des affaires qu'on n'a pas le droit de savoir ?
A ce français sublime, Leïh grimaça légèrement sans pour autant ôter ses yeux de son nectar. Allez, ne vous tracassez pas comme ça, vous êtes pas là pour discuter des trucs dont vous discutez tout le temps quand vous travaillez, si ? Elle mit ses mains sur ses hanches et leur adressa un grand sourire avant de retourner à ses commandes sans attendre de réponse. Leïh Sinn leva la tête pour interroger ses amies du regard :

- Euuuh... Donc, les finances ?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Jeu 3 Nov - 23:31

Lorsque Camélia posa le potage fumant sur la table, Jahëll chercha calmement l’assiette de faïence de la main, en se laissant guider par l'odeur sucrée et automnale du potiron. Se brulant légèrement l'extrémité du majeur droit, elle tira le potage vers elle et réchauffa ses mains autour de la céramique.

Une fois que la serveuse fut enfin parti, Leïh reprit la conversation là où elle s'était arrêté, ce qui arracha un sourire à Jahëll.

- Tu sais bien que ce ne sont pas les finances qui posent problèmes Leïh, ni le nombre de gardes d’ailleurs. Tout le monde sais pertinemment que temps que le capitaine de la garde sera corrompu par toute les fripouilles du cartier ouest, n'importe quel hors là loi un tant soit peu argenté pourra s'en échapper.

Finissant sa phrase, elle porta à ses lèvres la rustre cuillère de bois qui lui servait de couvert. Elle garda alors quelques secondes de silences, appréciant le breuvage bouillonnant coulant le long de son œsophage. Après avoir passé mécaniquement sa langue brûlée sur son palais, elle reprit la parole:

- Quand il s'agit de la sécurité des Dornelanthiens, le gouverneur peut devenir encore plus aveugle que moi, n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Sam 28 Jan - 14:36

Seilann sourit largement lorsque son plat fut déposé sur la table. Elle remercia ensuite Camélia qui, lorsque Leïh détourna la conversation, compris qu’elle n’était pas invitée à les écouter. Elle s éloigna vers une autre table pour aller embêter d’autres clients.

- Le gouverneur est certes un gougeât mais tout homme politique l’est non ? Sauf toi bien sûr Leïh … Je pense que le problème vient bien de la garde. Nous ne serons tranquilles que lorsque cet incapable sera remplacé ! répondit-elle à Jahëll

Que le gouverneur soit oui ou non une personne juste n’influerait pas tant que ça sur les évasions. Le capitaine de la garde serait toujours en possibilité de monnayer avec ses bandits… Seilann soupira :

- N’étions-nous pas censée nous détendre ce soir, parler du bon vieux temps ? Nous avons affaire à suffisamment de problèmes dans la journée comme ça…

Seilann entama sa viande et savoura le met. Il y avait vraiment peu de choses sur cette planète qui égalait le plaisir d’un bon dîner.

- Vous souvenez-vous de la première fois où nous nous sommes rencontrées ? Nous avions quoi … ? Une quinzaine d’années ? Je me souviens avoir décidé d’aller chasser aux abords de la forêt et de t’avoir rencontré en premier Jahëll.

***

C’était à la fin de l'automne. Il y avait déjà beaucoup de neige et Seilann avait quatorze ans. Cela faisait deux ans que son frère Reldar avait succombé sous les coups des monstres de la montagne. Son deuil était fait mais ses cheveux blancs lui rappelaient sans cesse cette journée.
L’Onara avait décidé en ce jour d’aller s’aérer la tête. Elle s’était levée tôt le matin et avait filé en douce. Elle avait ensuite dévalé le flanc de la montagne pour aller se réfugier dans les bois. Seilann adorait le paysage de la forêt surmonté de son chapeau blanc et comme elle était moins sensible au froid que les autres Héritiers, elle n’hésitait pas à s’allonger dans la neige pour contempler le levé de soleil au travers du couvert des arbres. Elle se souvenait être restée presque une heure ainsi et quand le ciel était devenu aussi bleu que ses yeux, elle s’était levée et était partie en quête d’un petit déjeuner… quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle tomba sur Jahëll. Seilann venait de bander son arc et le pointait vers une biche à une vingtaine de mètres devant elle quand une petite silhouette avait jailli des fourrés et s’était jeté sur elle. Surprise, l’adolescente lâcha la corde et s’écroula dans la neige. Sa flèche alla se perdre on ne sait où, et furieuse, Seilann hurla :

- Mais qu’est-ce qui t’as pris ?!

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Lun 30 Jan - 20:49

Jahëll avait 15 ans. Assise dans la clairière où vivait son maître, le "Grand contemplatif", elle observait le levé du soleil qu'elle n'avait pas put admirer depuis l'automne précédent. En effet, son maître venait juste de lui retirer le bandeau qui l'aveuglait depuis une année déjà.
Lorsque l'astre brulant fut levé et qu'il commença à faire briller doucement la neige fraiche de fin d'automne, Jahëll se releva et parti admirer la forêt pour la dernière fois...
Malgré le bonheur que les paysages forestiers lui apportaient, l'idée de ne plus jamais les revoir lui fendait le cœur en deux et elle ne tarda pas à fondre en larme au milieu des sapins centenaires.
Les bras croisés dans les manches de son manteau, elle marchait lentement, sans contrôler le torrent de larmes qui dévalait ses joues rosées par le froid.

Soudain, elle entendit à quelques mètres un arc se bander et le souffle léger d'un enfant. Levant les yeux, elle vit en contre-bas du chemin, une jeune biche broutant les dernières pousses de l'année. Sans réfléchir, Jahëll courut vers l'arbre où devait être caché l'assassin.
Lorsqu'elle aperçut l'arme bandée, son sang ne fit qu'un tour et elle se jeta sur la jeune fille aux cheveux clairs.
Se remettant debout, elle mitrailla la fillette du regard, les yeux toujours pleins de larmes.

- Mais qu’est-ce qui t’as pris ?! s'écria l'autre

A cela, Jahëll répondit par un regard plus assassin encore:

- Barbare! Le soleil ne s'est pas levé ce matin pour que je puisse voir le sang couler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Mer 1 Fév - 13:58

Seilann se redressa et fit face à l’inconnue. C’était une fille qui avait probablement son âge, elle avait de longs cheveux blonds et des yeux clairs emplis de larmes. L’adolescente fut décontenancée par sa réponse. Chasser ne posait en principe problème à personne, on emmenait tôt les enfants à la chasse pour leur apprendre à se nourrir correctement : c’est-à-dire à choisir ses proies, baies, champignons, tout en respectant la nature et ne jamais tout prendre. L’Onara s’apprêtait donc à rétorquer quand un détail la frappa : cette fille n’était pas d’Edinn, elle ne l’avait jamais vu, elle était donc de la cité:

- T’es de Dornelanth ? lui demanda-t-elle donc avec curiosité tout en ramassant son arc

Ses parents lui avaient dit de se méfier des Dornelanthiens car ils n’aimaient pas les gens comme elle. Qu’ils pourraient lui faire du mal et que s’il elle en croisait alors qu’elle était seule, elle devait se faire discrète et passer son chemin. Mais Seilann n’avait pas peur, premièrement parce que l’inconnue était à peine plus âgée qu’elle, et deuxièmement, parce qu’elle connaissait l’orée de la forêt comme sa poche et qu’elle saurait utiliser l’environnement à son avantage. Et bien sûr, si la rencontre tournait mal, elle pourrait fuir grâce à son pouvoir … D’ailleurs, l’adolescente avait bien envie de faire une petite démonstration, juste pour l’impressionner… Elle se retint cependant par prudence.

Du coin de l’œil, Seilann vit que la biche avait fuit. Au temps pour son déjeuner ! Elle allait devoir attendre !

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Lun 6 Fév - 0:58

La haine et le désespoir martelaient ses tempes comme deux maillets sur des tambours de guerre, à tel point que la jeune fille ne savait plus pourquoi elle pleurait. Elle ne pouvait toutefois pas arrêter le torrent de larmes qui inondait son visage ni la fureur qui lui étreignait les tripes. Elle était cloitrée dans son propre crâne, ne voyant sur les mûres de sa prison intérieure que les images sordides de sa courte vie.
De l’extérieur elle avait l'air d'une jeune femme prise d'une fureur meurtrière mais à l’intérieur elle n'était qu'une enfant paniquée, réalisant à peine la dureté de la vie. Ainée de quatre enfants, elle avait apprit à encaisser les chocs avec bravoure et endurance, mais là, c'était le coup de trop. Le destin l'avait mit KO.
Lorsque l'inconnue lui demanda d'où elle venait, elle n'entendit qu'un lointain murmure à peine compréhensible.
Quelques secondes plus tard, l'engrenage furieux de ses pensées dérailla et elle perdit connaissance.
Lorsqu'elle se réveilla, même si un léger mal de crâne persistait, le calme était revenu. Son âme était comme purifiée, plus forte et plus légère à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Dim 12 Fév - 21:04

La jeune fille ne pu répondre : elle sembla paniquer puis s’effondra dans la neige. Seilann ne su pas comment réagir, l’inconnue l’avait d’abord poussé violemment, apostrophé puis venait de s’évanouir. A vrai dire, la première pensée de la jeune Onara fut « Cette fille est complètement folle ! » mais elle décida finalement de l’aider. Après tout, cette démonstration de faiblesse prouva à Seilann qu’elle ne craignait rien. Dans un premier temps, elle l’adossa contre un arbre puis alla fouiller les bosquets environnants à la recherche des ces délicieuses baies que l’on ne trouvait que dans les bois d’Amaréthys. Elle parvint à en cueillir une petit poignée – en mangea la moitié – puis fit fondre un peu de neige pour la faire couler sur le visage de l’adolescente toujours inconsciente. Seilann s’assit ensuite en tailleur en face d’elle en attendant qu’elle se réveille. Une autre part de baies disparu dans son ventre … Si la jeune fille ne rouvrait pas les yeux asses vite, elle risquait de ne pas pouvoir en profiter du tout !

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Dim 12 Fév - 21:56

Lorsque Jahëll se réveilla, un rayon de soleil miroitant sur la neige fraîche s’empressa de venir faire cligner ses yeux clairs. Le brouillard se dissipa doucement et les souvenirs revinrent peu à peu. Une fois qu'elle eût retrouvé ses esprits, elle s'aperçut que la neige dans la quelle elle était assise avait fondu sous la chaleur de son corps. Elle était à présent trempée et frigorifiée.
Voulant se redresser, elle s'adossa à l'arbre mais, à peine levée, elle vacilla et retomba très vite sur le sol.

Soudain, elle prit conscience que la jeune fille qu'elle avait bousculée auparavant était toujours là, en face d'elle, simplement assise dans la neige à la regarder d'un air interrogateur. Touchée par son attitude elle demanda, la main gauche posée sur crâne encore douloureux:

-Qu'est ce qui s'est passé tout à l'heure? Et qui es tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Dim 4 Mar - 21:10

L'adolescente se réveilla enfin mais elle ne semblait pas tout à fait remise car elle s'effondra de nouveau. Seilann se demanda ce qui avait bien pu la mettre dans cet état alors qu'elles ne s'étaient même pas battues. La jeune Onara tendit amicalement les trois dernières baies à sa nouvelle amie en espérant qu'elle ne remarque pas ses lèvres violettes, témoins de sa gourmandise.

- Tiens, ça devrait te faire du bien.

Seilann voulu ensuite répondre aux questions de l'inconnue en lui redemandant si elle venait de Dornelanth mais elle n'en eu pas l'occasion. Le son d'un cor de chasse suivit d'aboiements résonnèrent dans les bois. Surprise, L’Onara se redressa et tourna la tête dans la direction supposée des chasseurs. Elle s’arrêta de respirer et tendit l’oreille ; apparemment les hommes venaient dans leur direction. Ce n’était pas étonnant s’ils étaient accompagnés de chiens ; ces derniers avaient du les sentir. Seilann fronça les sourcils et encocha une flèche.

- Je ne peux pas rester … souffla-t-elle en regardant une dernière fois l’inconnue dans les yeux avant de partir en courant vers Edinn.

Que faisaient ces hommes aussi près de son village et de si bon matin ? Seilann était inquiète et devait absolument avertir son père. Elle jeta un regard an arrière pour voir si son amie était en vue mais elle était trop loin. Elle s’arrêta donc pour reprendre son souffle et ranger sa flèche mais les aboiements l’empêchèrent de s’éterniser. En une fraction de seconde, elle se métamorphosa en lynx ce qui lui permis de regagner Edinn sans danger. L’Onara se demandait cependant ce qui était arrivée à l’inconnue, si elle s’était échappée ou si les chasseurs étaient sa famille et l’avaient retrouvé…

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Lun 5 Mar - 19:30

Leïh Sinn vit son précepteur disparaître dans le couloir. Elle poussa un gros soupir d'exaspération et posa sa tête dans le triangle que formaient ses bras sur la table. Dans cette position, elle eut le plaisir de sentir l'odeur du vieux parchemin humecté d'encre chatouiller ses narines. Mais la jeune fille n'eut pas le temps de se reposer bien longtemps : sa mère entra dans la pièce à grands pas et, tout en se dirigeant vers la bibliothèque, ordonna à sa fille de ranger ses affaires et de sortir du bureau. Dès que l'aigre génitrice eut le dos tourné, Leïh Sinn fit une grimace puérile en imitant le rictus méprisant qu'arborait en permanence la maîtresse de maison. Elle rassembla tout son matériel en un paquet désordonné, l'emporta négligemment et fourra tout sur une petit étagère qui lui était consacré. Juste au dessus, sur une petite plaque d'or savamment taillée était inscrit : Leï Sinn. Avec une faute d'orthographe.
Mais on s'en moquait tous un peu.

Elle s'empressa de quitter la pièce comme sa mère le lui avait imposé, et prit la direction de sa chambre. La jeune Taslyn vint s'affaler telle une masse sur son grand lit à baldaquins. Elle caressa la couette rouge brodée d'or du bout des doigts et ferma les yeux un instant. A 13 ans, Leïh Sinn avait des journées on-ne-peut-plus banales. Loin d'être harassantes, elles accordaient une juste place à son éducation et à ses loisirs, tout cela étant ingénieusement organisé par ses parents. Et pourtant... Pourtant, l'ennui la gagnait souvent et elle appréciait si peu ses précepteurs, ses études et les occupations qu'on lui assignait qu'elle arrivait à se fatiguer de désintérêt.
Elle rêvait alors de liberté, d'un peu de sauvagerie, de merveilles...

Or, depuis peu, Leïh Sinn arrivait à maîtriser correctement sa métamorphose. L'idée de s'envoler pour quelques heures, se vider la tête pour quelques instants de paix lui passa comme un éclair dans la tête. Elle se leva lentement, indécise, tentant d'évaluer le niveau de gravité de ce qu'elle s'apprêtait à faire.
Elle s'approcha de la porte fenêtre qui donnait sur son balcon, l'ouvrit en un tour de poignet expert - seule elle était capable de l'ouvrir si facilement étant donné l'état du mécanisme. La jeune fille posa un pied dehors, s'avança délicatement comme si elle devait demeurer silencieuse, et jeta un œil derrière elle. Elle prit garde de rapprocher les deux bords de la porte pour ne pas créer de courant d'air révélateur, au cas où elle se montrerait bel et bien assez folle pour s'enfuir.
Son gilet de coton, sa robe de soie et ses jupons n'étaient pas suffisants pour lui tenir chaud : elle commença à grelotter. Ses fins chaussons s'humidifiaient déjà au contact de la neige.
Leïh pris une profonde inspiration et songea à toutes les fois où elle s'était métamorphosée. Aux trois fois.

Elle cru sentir alors ses vêtements s'élargir peu à peu, mais aussi se confondre en elle. Elle sentit son visage s'allonger, des plumes lui pousser sur tout le corps. Et dès qu'elle ouvrit les yeux, devenus couleur mirabelle, elle pu battre légèrement des ailes et sautiller sur ses serres.
La technique étant encore à parfaire, elle put constater que tous ses atouts n'avaient pas été absorbés par la magie. Ainsi, son gilet et un de ses jupons gisaient à terre. Mais cela n'avait pas d'importance.
Elle ouvrit grands les ailes et s'envola.

Un peu au delà des nuages, un jeune aigle royal planait en direction de l'ouest. Parmi les passants qui arpentaient les rues de Dornelanth, Leïh put distinguer son précepteur qui remontait la grande rue principale.

Sans penser aux conséquences de cette bêtise, Leïh décida de s'aventurer dans le Bois Venteux, histoire de se sentir plus... Libre. Plus sauvage.

Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que la métamorphose, à son âge et à son niveau de maîtrise, serait éprouvante. Très vite, alors qu'elle survolait les cimes depuis plusieurs dizaines de minutes, Leïh Sinn sentit la fatigue l'emporter. Elle commença à vaciller, à ne plus contrôler ses trajectoires. La peur monta en elle, elle paniqua. En quelques secondes, elle se vit faire une chute de plusieurs mètres.
Lorsqu'elle heurta le sol, la Taslyn ressenti une vive douleur à l'aile gauche. Elle suffoqua et compris que ses forces la quittaient peu à peu.
Avant de tomber dans les bras de Morphée, Leïh Sinn retrouva sa forme humaine.

Seule. Dans les bois qui commençaient à s'assombrir. Avec une simple robe et un jupon.


Dernière édition par Leïh Sinn Kyn'Havren le Lun 2 Avr - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Sam 24 Mar - 20:32

Lorsque Jahëll perçut les aboiements de la meute de chiens, elle rassembla ses dernières forces et se téléporta quelques mètres plus haut sur le flan de la montagne, à l'entrée d'une grotte sombre. Se levant avec difficulté elle entra dans l’abri et écouta les grognements s'éloigner avant de s'endormir.
Quelques heures plus tard, elle fut réveillée par le soleil couchant, parfaitement aligné avec l'entrée de la grotte. Sa faible lumière orangée venait faire luire les parois humides et réchauffait doucement les vêtements trempés de la jeune fille.
Enfin reposée, elle sortie de sa cachette et descendit à pied les quelques mètres qui la séparait de l'endroit où elle avait rencontré la mystérieuse fille aux cheveux clairs.

Après quelques minutes elle retrouva l'arbre contre le quel elle s'était réveillé plus tôt dans la journée et chercha les traces de pas de la jeune inconnue. Elle les suivait depuis quelques temps lorsqu'elle aperçut au loin une fillette allongée dans la neige. Pensant avoir retrouvé l'inconnue, elle courut vers elle sans se poser de plus amples questions.

Ce n'est qu'arrivée à proximité qu'elle comprit qu'il s'agissait d'une tout autre personne. Se penchant sur le corps immobile, elle lui caressa la joue pour tenter de la réveiller.
Soudain, elle remarqua cependant un détail notoire. Il n'y avait dans la neige aucune trace de pas quelconques. C'était comme si la jeune fille était tombée du ciel...

- Serait-elle comme moi? murmura Jahëll ébahit.

À ce moment, un bruit de brindille résonna derrière elle.


[Désolée c'est écrit vite fait, je suis vraiment pas inspirée mais j'avais pas envie de bloquer le RP plus longtemps, je ferai mieux la prochaine fois]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Mar 3 Avr - 20:18

Leïh Sinn était en train de flotter dans un monde où seul son sens du touché était vraiment en éveil. Il n'y avait aucun bruit, rien à voir ni à goûter, seulement des mains légères et invisibles qui la portaient haut et délicat. C'était bien agrébale, tout ça. Un univers silencieux mais vivant où seule la jeune fille comptait et où elle ne pouvait ressentir aucune douleur.
D'un point de vue extérieur, son corps frêle était simplement en train de grelotter sous ses jupons, couché dans la terre fraîche et humide du bois. Elle aurait pu tomber dans un endroit moelleux, dans une neige poudreuse et pure, mais non. Elle était sur une petite surface de terre où la neige, noire et sale, s'amassait comme de la roche à certains endroits.
Donc en plus d'avoir froid, elle était crasseuse.
Soudain, quelque chose passa sur sa joue, l'arrachant de sa torpeur, la faisant revenir à un monde palpable et plein de sensations. Sa peau rencontra l'humus collant, ses nerfs se crispèrent de douleur lorsqu'elle se rendit compte qu'elle écrasait son propre bras de tout son poids.
Une quinte de toux prit sa gorge, elle suffoqua sans pouvoir retenir la douzaine de spasmes et de frissons qui secouèrent violemment son corps au moment de reprendre conscience.
Lorsque ses yeux émeraudes tombèrent sur le visage d'une jeune fille, une vague de soulagement, de chaleur douce l'emplit. Elle craignait effectivement être face à des hommes mal intentionnés, ce qui aurait été bien plus probable... Mais non, il n'y avait (presque) aucun danger.
Elle se releva fébrilement, poussant sur ses bras minces et nus. Elle baissa le regard et toussota.


- On est où ? demanda-t-elle la voix dure mais peu sûre d'elle.


[HRP : pareil pour moi, j'avais promis de "répondre demain" alors que je me croyais Mardi... Du coup, j'ai bâclé un peu.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Jeu 12 Avr - 17:27

La question sans détour de la brunette ne mit pas longtemps à mettre Jahëll en confiance.
Heureuse de cette journée pleine de rencontres, elle arbora un sourire timide mais rayonnant pour rassurer l'inconnue.
Constatant qu'elles devaient être toutes deux aussi frigorifiées l'une que l'autre, elle se leva pour aller faire un feu.

Mais d'abord, elle tendit une main droite engageante à la jeune fille et se présenta:
- Bonjour, je suis Jahëll. Et à vol d'oiseau on doit être à peut-près à 10 km de Dornélenth, sur le flan Est de la vallée. Tu as froid? Je vais faire du feu.

En attendant une réponse, elle plongea son regard azure dans les yeux de l'inconnue et le temps paru s’arrêter. Il y avait dans son regard quelque chose d'insaisissable, quelque chose d'étranger et pourtant familier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Ven 27 Avr - 20:28

Leïh Sinn était à la fois ailleurs et tout à fait lucide. Elle fut prise d'un vertige violent qui l'aveugla et lui donna l'impression que la planète entière venait d'éternuer sans crier gare... C'était un peu comme si ses globes oculaires avaient décidé de se retourner... Sans doute la lumière qui, bien que très faible, était d'un éclat violent au sortir d'un état d'inconscience. Elle secoua la tête vivement et tendit fermement la main à la jeune fille qui s'était penchée sur elle. Poussant sur ses jambes frigorifiées sur lesquelles le phénomène de la chair de poule trouvait largement son compte, elle se releva, épousseta inutilement ses jupons dégoûtants de boue et de neige fondue et laissa une belle série de frissons la secouer. Un court instant, elle se demanda si la question de cette dénommée Jahëll méritait vraiment une réponse étant donné le nombre de frétillements incontrôlables qu'elle venait d'avoir en quelques secondes. La jeune Dornelanthienne se contenta donc de hocher la tête avec un sourire dépité.
Leïh Sinn ne fut pas sans remarquer la couleur des yeux de la jeune fille, d'un bleu dans lequel on pouvait presque se noyer. Il y avait quelque chose de puissant qui émanait d'elle, comme une force invisible et indétectable qui semblait tromper les apparences. Comme si quelque chose en elle était la rendait bien plus forte qu'une jeune fille de cet âge -qu'elle devinait proche du sien. Cette sensation curieuse la quitta rapidement, comme un idée floue et incohérente : l'attention de la jeune Taslyn se portait d'avantage sur le projet de Jahëll. Déjà, elle pouvait imaginer la chaleur douce des flammes sur sa peau, l'envie difficilement répressible qu'elle aurait de se jeter toute entière au milieu du foyer pour mettre fin à l'affreuse frustration de ne pas être réchauffée partout de manière homogène... Toute l'ambiance qu'un simple feu de bois pouvait poser malgré la peur de la punition qu'elle recevrait et l'appréhension de son retour à Dornelanth, ces craintes qu'elle ne pourrait pas faire taire bien longtemps.
Comme pour faire reculer ces pensées angoissantes, elle s'empressa de prendre la parole. Se penchant pour ramasser une branche humide et même encore verte -donc à quelques choses près le truc le plus inutile dans la situation actuelle - elle demanda :


- Tu as besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jahëll Silma'hendi Draug
Chef des traqueurs
avatar

Messages : 60

Caractéristiques
Age: 23 ans
Arme(s): un arc et deux sabres
Pouvoir: Se téléporter

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Lun 7 Mai - 21:36

Le geste de la jeune femme désespéra instantanément Jahëll. Ce n'était pas dans ses habitudes de juger les gens par leurs apparences mais cette fois ci, ça ne trompait pas. La jeune fille en jupons de soie face à elle n'avait décidément jamais allumé de feu de sa vie. De plus, elle lui avait fait confiance et lui avait donné son nom sans hésiter, mais elle n'avait pas reçu de réponse convenable.
Mais peu importait, elle était frigorifiée et elle n'avait surement rien à craindre d'une jeune bourgeoise perdu dans les bois.

Cherchant un travail pas trop difficile à lui faire faire pour ne pas la vexer, elle lui répondit calmement:
- Et bien... tu peux... chercher un endroit pour faire le feu. Un endroit à l’abri du vent et sans neige si possible. Pendant ce temps, je vais essayer de trouver du bois sec, fini-t-elle en dévisagent la branche encore enneigée que l'autre venait de ramasser.

N'attendant pas de réponse, elle se retourna et remonta la colline vers la grotte qu'elle avait quitté au par avant, car elle avait cru voir un arbre mort non loin de l'entrée. L'idée de se téléporter lui traversa l'esprit mais elle se ravisa rapidement en se rappelant qu'elle effraierait certainement l'inconnue. De plus, marcher aux alentours lui permettrait peut-être de retrouver les traces de pas de la jeune fille de la matinée. Après moins d'une minute de marche elle put voir le pin allongé sur le flan. Ses racines sortaient lamentablement de terre, semblant crier à l'aide. Quelques semaines plus plus tôt, une tempête violente avait soufflé bon nombre d'entre eux dans le coin, juste avant que la température ne chute et que la neige ne se mette à tomber.

Après avoir testé la résistance du tronc du pied, elle monta dessus en s'accrochant aux quelques branches encore solides.
Une fois en haut, elle sélectionna quelques branches assez éloignées du sol humide et déjà presque dénudé de leurs épines. Avec quelques coups de talons, elle réussi à en décrocher une demi douzaine qu'elle rapporta rapidement à l'endroit où elle avait quitté sa camarade quelques minutes plus tôt.

L'ayant perdu de vu, elle suivit ses pas dans la neige sur 50 mètres et l'aperçu enfin sa silhouette, quelques mètres en contre-bas.

Soulevant le fagot au dessus de sa tête, de ses bras menus, elle héla:
-J'ai trouvé ce qu'il nous faut!

Puis, elle descendit la pente enneigée prudemment en assurant ses pas de son pied gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seilann Hiutyn
Chef des mercenaires
avatar

Messages : 92

Caractéristiques
Age: 22 ans
Arme(s): sabre, arc, bouclier
Pouvoir: Caméléon et résistance au froid

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Ven 11 Mai - 19:41

En arrivant chez elle, Seilann trouva ses parents en train de grignoter autour de la grande table rectangulaire qui trônait devant le foyer déjà allumé. En la voyant passer le seuil, Mylûn fronça les sourcils et demanda d’un air suspicieux:

- Où étais-tu ? Je pensais que tu dormais encore.

- Flein ne mange pas avec vous ?


La jeune Onara se garda bien de répondre, sa mère le nota mais répondit calmement. Après tout sa fille était là et en bonne santé, peu importe l’endroit où elle était allée :

- Il vient de partir à la chasse avec des amis.

La suite de la conversation s’orienta sur les banalités quotidiennes : le mauvais temps qui s’annonçait, les problèmes à Dornelanth … C’est seulement quand Asleth se prépara pour se rendre au Conseil du Village que Seilann lui signala la présence des chasseurs de la grande cité dans les alentours. « Ne t’inquiètes pas, ils ont trop peur de nous pour pouvoir attaquer Edinn. Mais soit prudente et ne les approche pas. » l’avertit-il avant de quitter la demeure d’un pas pressé. Rassurée, l’adolescente grimpa les escaliers qui menaient à la chambre qu’elle partageait avec son frère et déposa son arc et ses flèches sur son lit. Si Flein était parti chasser, ils ne lui étaient plus d’aucune utilité. Elle ramassa un lance-pierre qui traînait sur le rebord de la fenêtre et descendit les marches quatre à quatre. Si elle était si pressée c’est parce que sa rencontre de la matinée occupait ses pensées : la jeune fille qui venait de nulle part … Elle n’avait qu’une idée en tête : la retrouver et l’interroger. En repassant dans la pièce principale, Seilann saisit une miche de pain qu’elle espérait pouvoir partager avec sa nouvelle amie. Mylûn n’eut pas le temps de l’interpeller que l’adolescente était déjà dehors.

Dès que Seilann fut hors du village, elle se métamorphosa en lynx. Ses petites pattes s’enfoncèrent dans la neige et elle s’élança. L’Onara avait toujours trouvé la forêt plus vivante lorsqu’elle était sous sa forme animale. Elle percevait chaque mouvement et son de tous les animaux alentours, ses sens étaient en éveil et elle se sentait plus libre que jamais. Son pelage clair se fondait dans l’environnement encore neigeux presqu’aussi bien que lorsqu’elle usait de son pouvoir de caméléon.

Bientôt elle arriva en vue du site où elle avait rencontré la blondinette. Comme on ne révèle pas ses bottes secrètes aux inconnus, même sympathiques, la jeune fille reprit forme humaine et guetta les alentours. Elle l’aperçu un peu plus loin, les bras chargés de bois. Seilann décida de la suivre discrètement avant de se dévoiler.

***

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amarethys.forumactif.fr
Leïh Sinn Kyn'Havren
Ambassadrice d'Edinn
avatar

Messages : 97

Caractéristiques
Age: 21 ans
Arme(s): rapière
Pouvoir: Manipuler la lumière

MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   Mer 16 Mai - 17:26

Leïh Sinn essayait tant bien que mal de mettre toute la volonté du monde dans son travail mais ne parvenait pas à oublier son appréhension. Elle serait bien forcée de retourner à Dornelanth à un moment ou à un autre et elle allait se faire... Massacrer, c'était bien le mot.

*Un homme qui aurait volé six bœufs en plein jour aurait plus de chance de s'en sortir vivant que moi...* songea-t-elle résignée. Sur son visage enfantin se dessina une grimace mêlant exaspération, crainte et fatigue. Et en plus, elle avait froid.
Ses chaussons fragiles, destinés à ne pas abimer le parquet et à rester distinguée même cloîtrée chez elle et non à avoir chaud aux pieds -des chaussons, en fait- commençaient à changer de couleur, tant la neige avait fondu sur eux. Déjà, elle ne sentait plus ses petons.

Depuis un moment, elle était à la recherche d'un endroit à l'abri de la neige et sans vent. Non, la jeune fille avait dit le contraire. Bref, ça marchait aussi.
Un tel emplacement n'était pas particulièrement difficile à trouver mais la Taslyn ne parvenait pas à se concentrer, ni à évaluer l'exposition au vent que présentaient les mètres carrés déneigés l'entourant, quand elle avait la tête à ça. Finalement, elle s'accroupit près d'un petit creux de terre isolé, derrière un talus, dont elle aplanit le fond avec ses mains en oubliant toute propreté. Sa tâche terminée, elle replia ses bras autour de ses cuisses en maintenant ses genoux fléchis et contempla son œuvre comme un enfant admire le bonhomme de neige qu'il vient d'achever. Du moins était-ce l'impression qu'elle donnait puisqu'en réalité, elle avait les yeux dans le vague. Ses pensées se promenant du visage rouge de colère de sa mère à celui, plus doux, de son père, de sa chambre aux couloirs de la maison, puis du jardin à la rue... Dans sa tête, elle refit le chemin qu'elle avait fait sous forme volatile, se souvenant de la vue imprenable qu'elle avait sur la forêt lorsqu'elle la surplombait. Un petit sourire dérida son visage, ce qui eut pour conséquence de mettre fin à son moment d'absence. Elle se redressa et chercha quelque petit bois du regard, songeant à la jeune fille qui l'avait réveillée et serait sûrement ravie de constater que Leïh avait fait du zèle, s'étant attelée à une autre tâche que celle qu'elle lui avait assignée.
En fait, il y avait peu de chances pour que cela arrive mais dans l'esprit des enfants de riches, ça marche comme ça.

Soudain, une voix retentit derrière elle. Les bras chargés et maintenus vers le haut, le loup -parce que quand on parle du loup...- descendit un petit talus. Pour Leïh Sinn, elle était en train de brandir triomphalement un fagot de bois précieux pour lequel elle avait versé beaucoup de sueur. Un éclair d'admiration la foudroya avant de s'évanouir dans le sol. La jeune Taslyn s'avança alors pour lui venir en aide et lui désigna le creux de l'index.


- J'ai trouvé ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles en terrain connu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles en terrain connu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Redécouverte en terrain connu. {pv. Freyja}
» Rendez-vous en terrain connu [Pw Hevoria, Mohana, Selsya]
» Des retrouvailles tragiques...
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» terrain enneigé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amaréthys - L'héritage du Chomor :: ¤ La citadelle de Dornelanth ¤ :: Taverne-
Sauter vers: